.
.

L'actualité en toute intégrité

.

Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou: Nathalie Somé a le moral, mais pas la santé


Incarcérée depuis maintenant quatre mois à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), Nathalie Somé, la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) a le moral. Mais pas du tout la santé. Elle souffre d’une sciatique depuis un mois, occasionnée naturellement par les conditions de sa détention. Le diagnostic a été établi par son médecin traitant. Un autre mal et non des moindres, est que Nathalie Somé est en train de «perdre» son œil gauche. Cet autre diagnostic a été fait et versé dans son dossier. En outre, la présidente du CSC souffre de maladies gastro-entérites dues à la mauvaise hygiène et au manque régulier d’eau en prison.Résultat de recherche d'images pour "nathalie somé"

Il y a une semaine de cela, Nathalie Somé ne pouvait pas recevoir de visites, du fait de cette maladie. À plusieurs fois, son avocat a introduit des demandes de liberté provisoire aux fins de recevoir des soins appropriés, mais celles-ci lui ont toujours été refusées. Au regard des derniers éléments de santé, son avocat devait réintroduire une autre demande ce mercredi 17 janvier.

Du reste, Nathalie Somé n’a pas encore été entendue sur le fond du dossier pour lequel elle est détenue. Selon des sources proches du dossier, c’est tout de même curieux qu’il en soit ainsi. Comme si le juge n’avait pas d’éléments concrets à retenir contre elle. Affaire donc à suivre.l’Express du Fsao

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 50.00% ( 1
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *