.
.

L'actualité en toute intégrité

.

Football: la Côte d’Ivoire en reconstruction bute sur le Togo


Eliminée de la CAN 2017 au premier tour, non qualifiée pour la prochaine Coupe du monde et toujours à la recherche d’un sélectionneur, la Côte d’Ivoire ne s’est pas vraiment rassurée ce samedi 24 mars en étant tenue en échec (2-2) par une séduisante équipe togolaise en match amical à Beauvais. Ce fut vraiment un match amical de prestige. Entre deux équipes non qualifiées pour la Coupe du monde, et dont la prochaine sortie officielle n’est prévue qu’au mois de septembre prochain, la confrontation pouvait avoir des allures de match tranquille. Ce fut loin d’être le cas. Dans l’enceinte du stade Pierre Brisson de Beauvais, les Eléphants et les Eperviers ont offert un spectacle qui a ravi les rares supporters (un millier) qui ont bravé le froid pour un bon moment de foot.

S’il y avait un enjeu dans ce derby ouest africain disputé dans le département de l’Oise, il était plus du côté des Ivoiriens. Piteusement éliminés de la qualification à la Coupe du monde 2018, les Eléphants avaient à cœur de montrer un beau visage quatre mois après les mines déconfites au soir de la défaite (2-0) face au Maroc à Abidjan.

Dans une phase de reconstruction, avec un sélectionneur intérimaire, Ibrahim Kamara, l’équipe n’a pas beaucoup changé d’une année à l’autre. Les mêmes tauliers ou presque : Serge Aurier (capitaine), Eric Bailly dans l’axe, l’inusable Serey Dié au milieu ou encore Max-Alain Gradel en attaque.

Dans un 4-3-3, qui n’a pas non plus changé, les Ivoiriens ont très vite pris la rencontre à leur compte, mettant dès le début la pression aux Eperviers qui n’avaient que leur capitaine Adebayor pour rivaliser techniquement. La punition n’a donc pas tardé avec l’ouverture du score par le joueur de Lille Nicolas Pépé après un bon travail de Gradel sur le côté gauche (16e). Sept minutes plus tard, le numéro 11 ivoirien s’offre un doublé avec la complicité de Gradel qui joue un coup franc rapidement et surprend une deuxième fois la défense togolaise.

Ayité répond à Pépé

Loin de s’effondrer après ce deuxième but, les hommes de Claude Le Roy profitent d’une légère baisse de régime de Michaël Seri et compagnie pour se relancer à trois minutes de la mi-temps par Floyd Ayité (42e) sur une superbe action partie d’Emmanuel Adebayor.

Sans complexe, les Eperviers reviennent même dans la partie dix minutes après le retour des vestiaires (55e) par Floyd Ayité de nouveau qui sanctionnait un très bon début de seconde période des siens. La rencontre, rythmée, sans beaucoup de temps mort, a été très disputée. Et pour tout dire, le tableau d’affichage ne reflète pas totalement la physionomie du match tant il y eut des occasions de part et d’autre. Le match nul est finalement logique même si les Ivoiriens pourront nourrir des regrets. Le Togo, de son côté, peut être fier de sa prestation et a sans doute fait un plein de confiance qui lui sera bénéfique lors de la prochaine journée des éliminatoires de la CAN 2019 face au Bénin.RFI

 

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *