.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Fait divers: une jeune fille pique la folie le jour de son mariage


photo illustrative

Une jeune mariée «pique» une folie le jour de son mariage traditionnel. Ses amies, parents et connaissances ont vécu la scène comme dans un cauchemar. Pourtant, les faits étaient là, parlants et animaient la causerie des invités. La nouvelle mariée, sort «à poils» en public. Informé, le marié met fin au cérémonial nuptial non sans préciser qu’il ne voulait plus de la mariée. Nous sommes dans un quartier populaire de Bobo-Dioulasso. Mademoiselle B.B est l’heureuse élue du cœur de monsieur K.A, un homme marié. Les deux se sont rencontrés lors du doua (bénédiction) du septième jour du décès du grand-père de B.B. A peine trois mois, les deux décident d’officialiser leur amour à la mosquée. Si K.A est légalement marié, B.B était la fiancée d’un autre monsieur. Ce dernier avait investi dans B.B. Ses études, sa moto et bien d’autres biens matériels ont été assurés par son fiancé. B.B lui avait donné son accord pour un mariage également. Mais quand B.B fit connaissance de K.A, qui est assez riche financièrement, elle a boudé son fiancé sans craindre Dieu. Bien qu’elle ait donné son accord à un autre homme pour un mariage, elle continuait de profiter de son premier copain. Ce dernier, qui faisait tout par amour pour elle, ne se doutait point du complot ourdi contre lui. Ce n’est qu’à deux semaines du mariage entre sa fiancée et K.A qu’il a appris la nouvelle. Naturellement, il n’en a pas cru ses oreilles tout de suite. Il en parle à B.B qui a tout nié en bloc. Pendant trois ans, le fiancé de B.B est venu en famille. Tous les habitants de la cour, y compris des voisins, le reconnaissaient comme le futur époux de B.B. Mais à la grande surprise de tous, il est dit que celui qui doit l’épouser en moins de deux semaines, est un autre monsieur. Heureusement pour le fiancé, quand B.B a nié les faits, une vieille dame (la marâtre de B.B), l’en avait informé. Il rencontre B.B une seconde fois avec certaines précisions, en citant la vieille comme étant sa source d’information. B.B avoue le fait qu’elle préparait son mariage avec un autre monsieur. «Je ne sais pas ce qui m’arrive. Mais tu vas beaucoup m’excuser. Je ne ressens plus rien pour toi. J’ai décidé de me marier à quelqu’un d’autre». Son fiancé qui l’écoutait sans l’interrompre, a fondu en larmes comme un gamin. B.B aussi s’est mise à pleurer. Les deux se sont quittés en larmes, sans que monsieur n’ait donné suite à l’information confirmée par B.B. Si le fiancé a été informé au moins deux semaines avant le mariage, c’est la veille de l’acte que l’épouse de K.A en a été informée. Elle aussi a chaudement versé des larmes. Malheureusement pour les mariés, les choses ont mal tourné le jour J. La mariée s’est retrouvée «à poil» (totalement nue) parmi les nombreux invités présents au Djandjoba. Une coïncidence ou la preuve de la vengeance du fiancé de B.B ou de l’épouse de K.A? Les commentaires vont bon train et chacun y va de ses suppositions. Comme quoi, «chacun récolte ce qu’il a semé». L’express du Faso

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *