.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Education : Faut-il donner l’argent de poche aux élèves ?


Ceci est une réflexion de monsieur Jérôme KABORE Secrétaire général du Syndicat national des Personnels des Enseignements préscolaire, primaire et post-primaire du Burkina, en abrégé SYNAPEP-B  qui va contribuer à orienter les parents d’élèves sur la problématique de l’argent de poches des élèves. Lisez plutôt

De tous les sujets relatifs à l’éducation de nos enfants, l’argent de poche constitue un véritable problème auquel on n’a pas toujours une bonne réponse. Car face à une telle question, les avis sont naturellement partagés. Loin de moi, l’idée de détenir toute la vérité, je voudrais à travers ces lignes apporter ma modeste contribution au débat et surtout en précisant aux parents d’élèves ce qui mérite d’être fait.

Jérôme KABORE,
                                                     SG du SYNAPEP-B

Mais avant tout, qu’est-ce que l’argent de poche ? De prime abord, retenons que l’argent de poche ne saurait se confondre avec le budget qu’il soit personnel, familial, etc. Normalement,  l’argent de poche est prévu dans le budget, c’est un élément du budget. Selon le dictionnaire, le budget est un état de prévisions des recettes et des dépenses. Quant à l’argent de poche, on peut le définir comme une petite somme d’argent, reçue régulièrement et sans condition, pour un usage personnel.

La grande question que l’on se pose souvent est de savoir qui peut et doit bénéficier d’argent de poche. Si l’on ne trouve généralement pas de soucis à ce que les parents en disposent, le cas des enfants, surtout des écoliers ou des élèves des lycées et collèges est sujet à de vives critiques. Pour certains parents, il ne faut pas donner de l’argent de poche aux enfants surtout quand ils ne sont pas d’un âge avancé. « Pourquoi donner de l’argent de poche aux enfants ?

« Nous leur donnons tout ce qu’ils veulent. Ils mangent le matin avant de sortir et reviennent manger à leur faim une fois de retour  » renchérissent certains parents. Pour d’autres, l’argent de poche donné aux enfants les « gâte », et leur permettrait d’acheter des choses impropres à leur bonne éducation. Souvent ils étayent leurs propos par des exemples palpables qui laissent percevoir que donner de l’argent de poche aux enfants est un véritable danger.

L’argent de poche, un moyen d’éducation à la gestion

Tous ces avis peuvent être fondés, mais précisons tout de même que donner l’argent de poche aux écoliers, aux élèves, n’est pas si mauvais qu’on le pense. C’est pourquoi nous recommandons aux parents de ne pas priver leurs enfants d’argent de poche. Ce qu’il faut éviter c’est d’envisager l’argent uniquement comme une source d’un bien être immédiat ou comme une possibilité par laquelle il faut vous exhiber ou exhiber vos enfants. Il faut plutôt le voir comme un moyen d’éducation.

L’argent de poche peut ainsi aider l’enfant à devenir responsable de lui –même. A ce titre, la manière de donner cet argent de poche compte. Quand on définit une somme quelconque à donner à son enfant, il faut éviter surtout de la lui donner quotidiennement. Par exemple pour un parent qui opte de donner 200 f à son enfant par jour comme argent de poche,  il évitera de les lui donner chaque matin. Cette manière de faire n’est pas éducative car l’enfant n’apprendra jamais à prévoir ses propres dépenses et restera toujours dépendant de ses parents. Pire, il ne saura pas résister et éviter les dépenses inutiles.

Les parents qui le font, courent un gros risque : celui de voir leurs progénitures devenir plus tard de vrais incapables à gérer une économie familiale. Par contre, on peut remettre à l’enfant son argent de poche de la semaine, du mois, voire du trimestre. Et l’on veillera à ne plus rien lui donner avant la fin de la semaine, du mois, du trimestre. Cette façon de faire permettra à l’enfant d’apprendre à gérer, à économiser au besoin et d’être un homme responsable plus tard. De cette façon l’enfant apprend très tôt à gérer. Pour un Homme, la gestion de son salaire, de ses économies, de ses richesses, etc. est un apprentissage qui fait partie de l’éducation comme tous les autres apprentissages…

A partir de quel âge doit-on donner de l’argent de poche à l’enfant ?

Il n’y a pas un âge scientifiquement défini à partir duquel on doit commencer à donner l’argent de poche aux enfants. Toutefois, l’on peut commencer à initier les enfants à la gestion par l’entremise de leur argent de poche, à partir de sept ou huit ans. A cet âge déjà, ils sont chargés de certains achats (pain, sucre, cube, etc.), ils aident à faire les courses et peuvent être capables de calculer le prix de certaines marchandises. C’est un âge facile, car l’enfant est plus confiant, les échanges simples sont très passionnants pour lui.

Si par contre on commence vers douze ans et plus, les rapports entre adultes et enfants seront plus difficiles. Les entretiens avec les parents sur les problèmes d’argent risquent d’être considérés par le jeune de cet âge, comme un contrôle autoritaire dans un domaine qui est le sien.

Combien faut –il donner ?

Ni trop, ni trop peu. Et pourquoi ? Parce qu’il faut apprendre aux enfants dès le bas âge que le vrai bonheur, la joie réelle ne sont pas nécessairement liés au fait d’avoir beaucoup d’argent dans les poches ou d’être riche. Pour des raisons éducatives l’argent de poche ne doit donc pas être trop élevé, même si les parents sont riches. A titre indicatif, nous proposons 50 FCFA par jour pour les écoliers du CP1 au CE2, 100 F CFA pour les écoliers des classes de CM1 et CM2 et 200 à 300 F CFA par jour pour les élèves du premier cycle des lycées et collèges (sans les frais d’essence pour les élèves motorisés). Ces sommes doivent leur être remises hebdomadairement, mensuellement, trimestriellement, etc.

Les grands seront plus à l’aise si on leur en remettait chaque mois ou chaque trimestre. Mais cette question doit être discutée avec eux afin qu’ils comprennent que rien ne leur sera remis avant la fin du mois ou du trimestre. Cela les obligera à ne pas dépenser plus de 150 à 200 F par jour, s’ils ne veulent pas passer des journées sans argent de poche avant la fin de l’échéance fixée.

Pour les enfants jeunes, il est préférable de commencer par leur remettre l’argent de poche chaque semaine avec les mêmes consignes. Une petite somme toutes les semaines est plus facile à gérer pour les débutants.

Les enfants doivent pouvoir utiliser leur argent de poche d’une manière intéressante. Les parents veilleront à ce que la somme soit fixe. Elle ne doit pas changer d’un mois à l’autre. Ainsi l’enfant sait de combien il peut disposer et doit prévoir ses dépenses en conséquence. En aucun cas, les parents ne doivent céder si l’enfant demande une avance. S’il arrivait que l’argent finisse avant l’échéance fixée cela veut dire qu’il a mal géré et doit par conséquent en assumer les conséquences

Jérôme KABORE
Instituteur Principal,
Secrétaire Général du Syndicat national des Personnels des Enseignements préscolaire,

primaire et post-primaire du Burkina, en abrégé SYNAPEP-B
synapep@gmail.com
+226 78 92 16 29


Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *