.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Coopération: la Chine assiste le Pakistan dans le domaine financier


Beijing continuera de soutenir le Corridor économique au PakistanLe Premier ministre chinois, Li Keqiang, a assuré à son homologue pakistanais Imran Khan, la continuité du projet d’infrastructures du Corridor économique Chine-Pakistan. En visite en Chine, Imran Khan est venu demander une aide économique à son vieil allié afin de faire face à une situation qu’il juge « très difficile ».

« Le Pakistan est confronté à une situation économique de plus en plus difficile, caractérisée par des déficits budgétaires et courants élevés et de faibles réserves » de devises étrangères, « héritage d’un taux de change surévalué (et) d’une politique budgétaire laxiste« , a expliqué Harald Finger, chef d’une délégation du FMI ayant passé une semaine en octobre dans le pays.

Les difficultés financières laissent craindre un retrait de la Chine dans ce projet de près de 50 milliards d’euros, financé en grande partie par l’Empire du milieu. Cet axe devrait permettre de relier l’ouest de la Chine au port pakistanais de Gwadar en mer d’Arabie. Or la situation financière difficile du Pakistan pourrait l’empêcher de financer sa part des constructions d’infrastructures.

Lors de sa rencontre avec son homologue chinois, le Premier ministre pakistanais l’a invité à venir voir sur place l’impact du Corridor économique Chine-Pakistan : « en 2013, le Corridor économique Chine-Pakistan était juste une idée. Maintenant, il est visible (…), une grande chance pour notre pays de progresser et d’attirer des investissements », a-t-il déclaré.

Le Corridor est au coeur d’un ambitieux ambitieux projet du président chinois Xi Jinping pour faciliter le commerce chinois. Pour la ministre pakistanaise des Droits de l’Homme, Shireen Mazari, il permettra d’améliorer le droit du travail et la situation en matière d’emploi au Pakistan.

Au cours d’une cérémonie à Islamabad, la ministre a déclaré que « lorsque les zones économiques spéciales entreront en jeu, les multinationales apporteront avec elles une culture de la responsabilité sociale ; et la responsabilité sociale des entreprises nous permettra d’assister à une amélioration de la situation de la main d’oeuvre, y compris féminine ».

Or ce projet est aussi le sujet de vives critiques. Certains y voyant un moyen d’aider au développement de pays pauvres, tandis que d’autres soulignent que les prêts chinois vont rendre ces pays totalement endettés vis-à-vis de la Chine.  

Mais pour Li Keqiang, « la Chine souhaite continuer à collaborer avec le Pakistan pour accélérer la construction du CECP selon le principe d’ouverture et de transparence, afin de bénéficier aux deux peuples ».

Le Premier ministre chinois s’est également engagé à augmenter les importations et l’accès au marché pour des produits de qualité du Pakistan, tout en renforçant la coopération bilatérale dans les domaines tels que la finance, l’agriculture et la pêche.

De son côté, Imran Khan a indiqué que « grâce à l’approfondissement continu du partenariat de coopération stratégique résistant à toutes les épreuves, les relations entre les deux pays à tous les niveaux devenaient plus fortes ».

Les deux hommes ont d’ailleurs signé pendant leur rencontre 16 accords de coopération,dont la majorité sont de nature politique plus qu’économique, dans les domaines tels que la recherche scientifique, la justice, la réduction de la pauvreté, la santé et les douanes.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *