.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Chine: le tourisme rouge intéresse les Chinois


Les chinois de plus en plus adeptes du « tourisme rouge »

Ce type de tourisme fait référence à la visite des « lieux primordiaux et typiques de la Révolution de Mao Zedong (1893-1976) et des batailles conduites par le Parti communiste chinois (PCC) avant son accession au pouvoir le 1er octobre 1949 », d’après Anne Jaurès, sinologue et enseignante à Sup de Co Montpellier.

Fin 2014, l’administration du tourisme a annoncé que plus de 3,3 milliards de voyages avaient été faits vers les sites touristiques rouge à travers le pays. Ce sont près de 900 millions de visiteurs qui ont visité les principaux sites touristiques révolutionnaires.

D’ailleurs, le gouvernement a incité au tourisme rouge, afin de booster le développement économique de certaines régions. D’ailleurs, depuis 2004, le gouvernement a construit ou rénové des centaines de sites touristiques, afin d’accentuer ce secteur, dont les recettes augments de 10% par an, selon l’administration.

Drapeau du Parti Communiste Chinois

Drapeau du Parti Communiste Chinois

Le succès est grandissant, à tel point que le gouvernement a décidé de créer un parc d’attraction à la gloire du Parti Communiste Chinois à Wuhan dans le centre du pays. Sur 300’000 m², le parc rend hommage au PCC et promeut les valeurs socialistes.

Le Manifeste de Karl Marx gravé dans le marbre, et une sculpture illuminée sur laquelle sont inscrites ces mots chers au président Xi Jinping : justice, égalité, harmonie et même liberté et démocratie, le parc est le symbole de la propagande du parti.

A l’entrée du parc, 35 statues de communistes modèles saluent les visiteurs, tout comme les figurines portant la veste Mao, la casquette kaki avec l’étoile rouge vissée sur la tête et le fameux livre rouge du grand Timonier sous le bras.

Avec un secteur en pleine expansion, la Chine et la Russie ont décidé de profiter de la situation en créant  des visites de sites liés à l’histoire du communisme. Représentant un des domaines de la coopération culturelle entre la Chine et la Russie, des itinéraires touristiques liés au passé révolutionnaire.

Pour la période 2015-2017, « le projet comprend un ensemble d’itinéraires révolutionnaires qui impliquent les visites, par les touristes chinois en Russie et russes en Chine, de sites liés à l’histoire des Partis communistes chinois et soviétique. Dix trajets ont déjà été élaborés: cinq dans chaque pays. Les objets liés à la vie de Vladimir Lénine ont un intérêt particulier pour les touristes chinois ».

De plus, « nous proposons aux Chinois de visiter Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan et Oulianovsk, le lieu de naissance du leader du prolétariat mondial. Vous pourriez y prendre connaissance de l’endroit où Lénine est né et savoir comment il a vécu. A Kazan, on peut visiter l’université où il a fait ses études », a expliqué le directeur de l’agence fédérale du tourisme, Oleg Safonov dans une interview accordée à Sputnik.

Côté chinois, les itinéraires prévoient la visite des anciennes capitales de Xian et Luoyang, des villes côtières de Dalian et Shanghai, de Shaoshan, ville natale de Mao Zedong dans le Hunan, et de la ville insulaire de Haikou sur l’île de Hainan.

Dans le Hunan, les touristes peuvent visiter les lieux où le président Mao Zedong est né et a grandi, ainsi que des sites historiques liés à la « Longue marche » et à la lutte antijaponaise.

Reportage CCTV Français : Intérêt croissant pour le tourisme rouge en Chine du 15 août 2015

Cet article émane du site de chine-magazine.com

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *