.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: Roch est-il en train de négocier avec les djihadistes ?


La président burkinabè Roch Kaboré veut négocier un statu quo avec les djihadistes.L’information a été rendue publique Africa Intelligence dans sa livraison du 22 avril 2019 sous le titre: «Roch reprend les recettes de Blaise Compaoré et négocie avec les combattantsdjihadistes ». Selon ce journal d’enquêtes très bien introduit dans les couloirs des présidences africaines, la présidence du Faso a pris contact avec deux émissaires venus du Mali par un avion affrété par le président malien. La rencontre avec les deux émissaires aurait eu lieu dans la première semaine du mois de mars. Les deux émissaires qui aurait échangé avec le président Roch Marc Christian Kaboré sont le député malien Ahmada Ag Bibi ancien numéro deux du groupe djihadiste Ansare Eddine dont le leader n’est personne d’autre que Iyahd Ag Ghali. Le deuxième émissaire, à en croire notre confrère est le leader touareg Bilal Ag Acherif, secrétaire général du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), mouvement indépendantiste.

A ces deux émissaires, Roch Marc Christian Kaboré aurait clairement demandé de l’aider à négocier un «statu-quo avec les groupes actifs dans le Soum et dans le Nord», comme l’a déjà fait la Mauritanie. «Vous avez aidé mon prédécesseur (Blaise Compaoré) – NDLR», maintenant aidez-moi», a lancé Roch Kaboré à Ahmada Ag Bibi et Bilal Ag Acherif suscitant les protestations de ses deux interlocuteurs qui se sont défendus d’avoir jamais mener de missions pour l’ex-chef de l’Etat burkinabè, sans forcément convaincre. «Ahmada Ag Bibi et Bilal Ag Acherif ont tous les deux des liens étroits avec plusieurs Katibas maliens opérant au Burkina. Avant cette rencontre, par le truchement du président nigérien Mahamoudou Issoufou, Roch Marc Crhistian Kaboré aurait également rencontré plus tôt dans l’année trois leaders touaregs. Il s’agit d’El Hadj Ag Gamou qui a la double casquette d’officier dans l’armée malienne et de chef de la milice Gattia…. Le deuxième est son ami et ancien consul du Mali au Niger Alhamdou, qui est depuis 2018 gouverneur de la ville de Nioro du Sahel après avoir été celui de Kidal. Le troisième leader touareg est Moussa Ag Acharatoumane, un milicien touareg fondateur du MNLA», rapporte Africa Intelligence. l’Express du Faso

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *