.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina : près de 42 tonnes de farine avariée saisies


41,850 tonnes de farine de blé avariée et reconditionnée, ont été saisies le 12 septembre 2018 dernier, a annoncé mardi à Ouagadougou, l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF).

Selon le coordonnateur de l’ANLF, Issaka Tapsoba,  « il s’agit de 837 sacs de 50kg de farine de blé de marques «LES TRESOR» et «AL BADR TUNISIS» soit au total 41,850 tonnes de farine avariée et reconditionnée dans des sacs estampillés «Grand Moulin du Faso».

M .Tapsoba qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse, a expliqué que les fraudeurs utilisaient les emballages des unités locales et mettaient ces produits à des prix défiants toutes concurrences pour se faire de l’argent.

«Cet acte frauduleux constitue deux infractions à savoir une tromperie du consommateur et une concurrence déloyale. Ces infractions sont prévues et réprimées par la loi n°16-2017/AN du 27 Avril 2017 portant organisation de la concurrence au Burkina Faso. Et les fraudeurs encourent des sanctions pécuniaires et des peines privatives de libertés», a-t-il rappelé.

«Je puis vous rassurer que les auteurs de ces forfaits seront punis conformément aux textes en vigueur», a affirmé le coordonnateur.

Pour le représentant du Grand Moulin du Faso, Rasmané Tiendrébéogo, l’acte posé par les fraudeurs, constitue non seulement une concurrence déloyale, mais aussi une volonté de nuire à la réputation de sa structure.

L’ANLF est une structure chargée de l’exécution de la politique nationale de lutte contre la fraude, telle que définie par le gouvernement en matière fiscale douanière, économique et environnementale. Elle est placée sous la tutelle du Premier ministère.Agence d’Information du Burkina 

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *