.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina : les préoccupations de la Cour des comptes seront examinées (Roch Kaboré)


Le président du Faso Roch Kaboré a indiqué mardi que le gouvernement va examiner les préoccupations de la Cour des comptes, centrées sur les difficultés financières et l’insuffisance de personnel.

«On est obligé de gérer plusieurs priorités avec les ressources qu’on a. Néanmoins, nous allons au niveau du gouvernement, examiner leurs préoccupations», a affirmé Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait mardi, lors de la rentrée judiciaire 2019-2020 des cours et tribunaux du Burkina Faso, placée sous le thème : «Le contrôle interne et externe des finances publiques au Burkina Faso : quelles implications pour la Cour des comptes ?».

«La Cour (des compte) est confrontée à de sérieuses difficultés financières qui sont de nature à impacter la réalisation de ses missions de contrôle», a souligné le conseiller rapporteur Philipe Nion.

En outre ses difficultés financières, s’ajoute l’insuffisance du personnel.

«La cour totalise de nos jours, 10 vérificateurs alors qu’il faut au moins deux par conseiller, soit pour l’effectif existant de 15 conseillers, un minimum de 30 vérificateurs», poursuit M. Nion.

«Il faut que le gouvernement prenne des mesures assez rapidement pour mettre la Cour aux normes internationales  pour donner plus d’efficacité au contrôle car il ne s’agit pas de faire du contrôle pour la forme», a indiqué le président de la Cour des comptes, Jean Émile.

La Cour des comptes juge les comptes des comptables publics de l’État, des collectivités locales, des établissements publics à caractère administratif.

Cette institution supérieure de contrôle à caractère juridictionnel, participe également au contrôle de l’exécution des lois de finances, du budget et de la gestion.

Agence d’information du Burkina

HD/ata/ak

Photo : présidence du Faso

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *