.
.

L'actualité en toute intégrité

.

Burkina Faso : un enseignant qui s’est fait passer pour un terroriste a été incarcéré


Un enseignant a été incarcéré lundi à la Maison d’arrêt et de correction de Nouna après avoir été identifié par la police comme étant le rédacteur d’une lettre de menace terroriste ayant servi à des présumés terroristes qui avaient effectué une incursion, le 31 janvier 2018, à l’école primaire publique de Saint-Louis, située dans la commune de Nouna.

Les faits remontent depuis la nuit du mercredi 31 janvier 2018 à l’école primaire publique de Saint-Louis ,une localité située à 20 km à l’Ouest dans la commune de Nouna.

Selon les informations recueillies à cette date,des présumés terroristes à bord d’un tricycle auraient fait irruption nuitamment dans l’enceinte de l’école où ils ont visité les logements en tapant à chaque porte. Mais,deux des occupants qui y étaient se sont terrés.Ces supposés terroristes seraient rendus chez le directeur où ils auraient mis du temps avant de glisser une lettre sous sa porte sommant les enseignants de quitter urgemment les lieux d’ici une semaine, car leur vie en dépend.

La police a identifié l’enseignant suite à une expertise en comparaison d’écritures. Les écritures se trouvant dans la lettre ont été comparées avec celles de tous les enseignants de l’école de Saint-Louis. La police est arrivée à conclure qu’il y a une similitude entre l’écriture qui se trouve dans la lettre avec celle de l’un des enseignants de Saint-Louis.

La charge qui pèse sur lui est celle de la menace sous condition.

Selon le code pénal, le délit de menace sous condition est puni d’un emprisonnement de 2 à 5 ans et d’une amende de 600 000 à 1 500 000 francs Cfa.

Madi Kébré,correspondant de Radio Oméga à Nouna

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *