.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina Faso: le budget de l’État, exercice 2020, s’établit à 2 233,316 milliards de francs CFA en recettes


Résultat de recherche d'images pour "billets de banque francs cfa"Le traditionnel point de presse du gouvernement du Burkina Faso a eu lieu ce jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou. Ce fut l’occasion pour le ministre Lassané Kaboré de donner plus de détails sur le budget de l’Etat, exercice 2020.

Les grandes masses du budget

Le budget de l’État, exercice 2020, s’établit à 2 233,316 milliards de francs CFA en recettes et à 2 518,456 milliards de francs CFA en dépenses.

Les recettes propres se chiffrent à 1 894 milliards de francs CFA contre 1 697 milliards de francs CFA en 2019, soit un accroissement de 197 milliards de francs CFA ou de 11,65%. Elles sont constituées essentiellement de recettes fiscales qui représentent 87,30% du total en 2020. Les recettes propres représentent 84,84% des recettes totales du budget de l’État contre 86,82% en 2019.

Quant aux ressources extérieures, elles se chiffrent en 2020 à 338,536 milliards de francs CFA contre 257,564 milliards de francs CFA en 2019, soit une hausse de 80,972 milliards de francs CFA ou de 31,44%.

Les dépenses du budget de l’État se chiffrent à 2 518, 45 milliards de francs CFA en 2020 contre

2 213,29 milliards de francs CFA pour 2019. Elles sont constituées de dépenses courantes pour un montant de 1 642,29 milliards de francs CFA et de dépenses en capital pour 876,16 milliards de francs CFA correspondant à des parts relatives respectives de 65,21% et 34,79%, contre 71,39% et 28,61% en 2019.

La prédominance des dépenses courantes dans le budget 2020 s’explique essentiellement par l’évolution des dépenses de personnel qui sont passées de 700 milliards de francs CFA en 2018 à 835 milliards de francs CFA en 2019 et à 878 milliards de francs en 2020. Leur part relative par rapport aux dépenses totales est de 34,86% en 2020 contre 37,76% en 2019. Elles absorbent 46,33% des ressources propres du budget de l’État et 53,08% des recettes fiscales contre 53,31% en 2019.

Les dépenses d’investissements se chiffrent à 866,16 milliards de francs CFA en 2020 contre 628,06 milliards de francs CFA en 2019, soit une hausse de 238,10 milliards de francs CFA. 

Les investissements financés sur ressources propres se chiffrent à 479,65 milliards de francs CFA contre 333,07 milliards de francs CFA en 2019, soit une hausse de 146,58 milliards de francs CFA.

Le budget du secteur de la santé s’élève à 234,502 milliards de francs CFA contre 211,568 milliards de francs CFA en 2019. Celui du secteur de l’éducation se situe à 461,46 milliards de francs CFA contre 417,51 milliards de francs CFA en 2019. Pour le secteur de la défense et de la sécurité, le budget monte à 344,203 milliards de francs CFA contre 323,644 milliards de francs CFA en 2019. Pour le secteur rural, 115,760 milliards de francs CFA ont été alloués contre 87,534 milliards de francs CFA en 2019.

Les résultats attendus

Les principaux résultats attendus de l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2020, se déclinent comme ci-après, selon les différents secteurs d’intervention.

Au niveau de l’eau potable

-1 078 forages équipés de pompes à motricité humaine sont réalisés.

-45 réseaux d’Adduction d’eau potable simplifiée (AEPS) sont réalisés.

-946 forages sont réhabilités.

-33 226 branchements particuliers sont réalisés.

Au niveau de l’assainissement, des eaux usées et excrétas

-55 300 latrines familiales sont réalisées et réhabilitées.

-1 038 latrines institutionnelles et lieux publics sont réalisés et réhabilités.

-25 kilomètres de réseaux d’assainissement sont construits.

Au niveau des aménagements hydrauliques

-Les études techniques détaillées de construction des barrages hydroélectriques et hydro-agricoles de Ouessa, de Bassiéri et de la Bougouriba sont achevées.

-19 études de réalisation/réhabilitation de petits barrages sont réalisées.

-12 nouveaux barrages sont construits.

-21 barrages sinistrés sont réhabilités.

-Les études techniques de faisabilité et d’exécution du projet d’aménagement du fleuve Mouhoun sont réalisées.

Au niveau de la formation professionnelle et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes

-11 395 jeunes sont formés en entrepreneuriat.

-5 556 jeunes sont formés aux métiers.

-2 centres provinciaux de formation professionnelle sont construits.

-2 700 projets de jeunes sont financés.

-365 jeunes volontaires sont recrutés et placés.

Au niveau de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation

-3 amphithéâtres dont 1 de 750 places, 1 de 1 500 places et 1 de 1 000 places à l’université Ouaga 2 ont fini d’être construits.

-Le siège de l’Université virtuelle (UV-BF) et de 3 Espaces numériques ouverts (ENO) sont construits.

-Le bâtiment pédagogique en R+2 à l’Université Nazi Boni est achevé.

-Les gros œuvres des 2 bâtiments pédagogiques en R+2 pour l’Ecole préparatoire de Ouagadougou et le Centre universitaire de Gaoua sont construits.

-Les restaurants de 600 places, du Centre médical et de la cité de 1 500 lits à l’Université Ouaga 2 sont construits.

-2 300 nouvelles bourses, 53 477 aides et 11 223 prêts aux étudiants sont octroyés.

-Les travaux de construction de la cité de 1 500 lits à l’Université Norbert Zongo ont démarré.

– 6 000 bourses au profit des étudiants sont renouvelées.

-9 945 803 plats aux étudiants au titre de la restauration sont servis.

-6 000 étudiants demandeurs d’hébergement sont hébergés.

Au niveau de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales

-70 écoles de 3 salles de classes sont construites.

-15 CEG de 4 salles de classes sont construits.

-10 Centres permanents d’alphabétisation et de formation (CPAF) sont construits.

-5 circonscriptions de l’éducation de base sont construites.

Au niveau de la santé

-5 CSPS, 1 CHR et 5 CMA sont construits et équipés.

-1 centre de soins spécialisé en neurochirurgie est construit et équipé.

-1 centre de cancérologie est construit et équipé.

-4 CHR-U (Dédougou, Gaoua, Fada N’Gourma et Manga) sont construits et équipés.

-2 CHU à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou sont construits et équipés.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *