.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: Aïda Ouédraogo élue Miss université 2018


La finale de la 16ème édition du concours de beauté Miss université Burkina a  eu lieu, le samedi 7 avril 2018 à la salle des fêtes  de  Ouaga 2000.Aïda Ouédraogo a été sacrée lauréate.
Etudiante en première année de communication à l’Institut africain de management (IAM), Aïda Ouédraogo, âgée de 19 ans avec 1m79, a été élue, le samedi 7 avril 2018 à Ouagadougou, la plus belle étudiante du Burkina Faso à  Miss université 2018. Elle  remporte ainsi la somme de 3 000 000 de francs CFA offerte par le comité d’organisation. La Miss 2018  a également reçu un chèque de 2 000 000 F du réseau de téléphonie mobile ONATEL, 1 000 000 F de la SODIBO et des gadgets. Ses deux dauphines se nomment, Nadège Tanou (première dauphine) et Anassiratou Seck (deuxième dauphine). La première dauphine gagne, en plus des gadgets offerts par les sponsors, la somme totale de 1 500 000 F CFA et la deuxième empoche 1 050 000 F CFA. Cette  grande finale de l’élection Miss Université- Burkina a été marquée par deux étapes de compétition. Sur les 20 candidates au départ, 10 ont été retenues après le passage en tenue de jeune fille et en tenue traditionnelle. Selon les membres du jury, les critères de sélection ont été basés sur l’élégance gestuelle, la démarche et la beauté physique. Par ailleurs, les 10 candidates ont été aussi notées sur l’expression orale sur le thème : « Jeunesse burkinabè et immigration ». Et c’est Aïda Ouédraogo qui a convaincu le jury par son discours.
                                            Un rêve utopique
Selon elle, il faut que la jeunesse du Burkina prenne conscience qu’il n’y a pas meilleur endroit que « chez soi ». Miss Ouédraogo a rappelé les conditions négatives dans lesquelles certains jeunes se mettent pour tenter de vivre un eldorado illusoire. « Il appartient au peuple burkinabè de construire leur pays. Personne ne le fera à notre place », a-t-elle lancé à l’endroit de la jeunesse. La Miss Université 2018 a, en outre, lancé un appel aux jeunes filles à participer massivement au concours de beauté, parce que c’est un cadre idéal de se réaliser. A l’occasion de cette manifestation, la Miss du public a également été dévoilée. L’ONATEL, à travers le vote du public, a permis aux spectateurs de désigner leur miss parmi les 20 finalistes. C’est Leslie Thio qui est sortie lauréate avec 22 927 voix. Elle est repartie avec  un chèque de 1000 000 F CFA, offert par l’ONATEL. Quant à la deuxième dauphine, Anassiratou Seck, d’énormes défis restent à relever après cette soirée. « Avec ces récompenses, j’entends mettre sur pied un projet que je ne dévoilerai pas pour l’instant », a-t-elle confié. Pour le directeur général de la structure promotrice de l’événement (Hono management), Honoré Bambara, la satisfaction est grande. « C’est une des rares éditions où le coaching a payé. Vous avez vu, les  dix finalistes n’ont pas failli au speech », s’est-il réjoui. Pour cela, il a remercié le coach Aziz Bamogo pour sa détermination au travail et pour les résultats obtenus. L’élection Miss Université- Burkina a été ponctuée par des prestations d’artistes burkinabè et d’ailleurs. Eunice Goulla, Malika la Slameuse, Abibou Sawadogo, Hawa Boussim et l’artiste-musicienne camerounaise, Reniss, ont agrémenté la soirée. Source Sidwaya
Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 100.00% ( 1
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *